Credit photo Martine Boulais

Martine Boulais

SAVOIR-FAIRE
Feutre | Laine | Textile

Nombre d’années d’expérience

11-20 ans

Processus d’acquisition du savoir

Toute jeune, son père la surnommait « Ti-Oiseau », l’inspiration pour le nom de son atelier et de son logo. Dès son jeune âge, Martine Boulais démontre un goût pour toutes les formes d’art. La mode et la décoration sont deux domaines qui la passionnent. Après des études en dessin de mode, Martine devient propriétaire d’une boutique de chapeaux. Sa créativité et la dextérité de ses mains habiles ont su plaire à une clientèle restée fidèle tout au long de cette belle aventure qui a duré huit ans. Partie vivre aux États-Unis avec son mari, c’est dans ce pays qu’elle s’initie à la peinture et au vitrail. À son retour, deux ans plus tard, Martine travaille dans différents domaines reliés à ses premières passions, la mode et la décoration, et ne manque pas de se garder du temps pour ses hobbys préférés et adore en découvrir d’autres. C’est ainsi qu’en 2007, elle découvre le feutrage de laine. À la fois fascinée et intriguée par les possibilités qu’offre cette matière, elle souhaite en savoir plus sur cette méthode de fabrication ancestrale et se lance dans son apprentissage. Au fil des ans, c’est entre autre auprès de Marjolaine Dallinga, Judith Dios, Maria Friese et Dagmar Binder qu’elle apprend à maîtriser cette nouvelle matière. Cet art la passionne et nourrit son besoin de découverte, d’inspiration et de création. Elle découvre enfin le médium parfait pour exprimer sa passion pour la couleur et les textures et exploiter tout son bagage d’expériences.

Depuis, Martine a participé à de nombreux ateliers et suivi des formations en feutrage de laine avec des artistes tant régionaux qu’internationaux, ce qui lui a permis de perfectionner et de développer son art. Elle a été reconnue membre du Conseil des Métiers d’art du Québec. C’est en Montérégie, en 2017, que Martine ouvre son atelier de création à même sa résidence. Elle y œuvre à temps plein et y donne aussi des cours.

J’ai découvert ce médium dans un salon des métiers d’art et j’ai demandé à l’artisane si elle donnait des cours. Je suis allée chez elle apprendre les “premiers pas du feutrage”. Par la suite j’ai suivie différents atelier sur le sujet avec des artistes régionaux et internationaux.

SAVIEZ VOUS QUE? Dès la préhistoire, les nomades en Iran, en Mongolie, au Pakistan, utilisèrent le feutre pour réaliser vêtements, tapis et même habitats (les yourtes Mongoles étaient construites en feutre sur armature de bois).

Transmission du savoir

Martine Boulais offre des cours de feutrage de laine en petit groupe, semi-privé ou en privé autant aux individus qu’aux organismes. C’est quelque chose qui lui est demandé régulièrement quand elle expose ses créations. Que vous souhaitiez apprendre les bases du feutrage de laine ou des techniques plus avancées, elle s’adapte à votre niveau d’expérience.

Reconnaissance du savoir